AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dystopie || Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inès

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/04/2017

MessageSujet: Dystopie || Hunter   Jeu 1 Juin - 19:42

CODNAME: HUNTER


Nom : Hunter (nom de code)
Prénom : Inconnu
Surnom : Jackal -> appelé Jack par les gens du même niveau hiérarchique
Âge : 34 ans
Etude/Métier : Lieutenant des armées de la police
Orientation Sexuelle : Frigide selon les soldats
Origine : Accent légèrement haché et les R ont l'air râpeux
Particularitée(s) : Tatouage sur le deltoïde droit du symbole de sa machine de guerre. Il porte aussi les insignes des Ouroboros tués en guise de trophées sur sa veste. || Cicatrice partant de la limite entre l’œil et la pommette jusqu'à la base de sa mâchoire suite à une explosion, diverses autres cicatrices (notamment de brûlures sur la majorité du dos et son côté gauche), a constamment une barbe de 3 à 5 jours, fume. Un Michael Fassbender aux cheveux noirs (et barbe).
Caractère :
Pas intéressé. Hunter se fout des conflits, du bien et du mal. Du moins... sauf en ce qui concerne l'Ouroboros. Il semble vouer un semblant d'obsession vis-à-vis de cette organisation et semble sortir de son apathie rien qu'à la mention du groupe. Il aime la chasse. Le fait de traquer et d'achever ses victimes. Il est autoritaire et punis tout refus. Les ordres sont les ordres. Il est loyal. Mais aussi opportuniste, d'où son surnom "Jackal" qui veut dire Chacal. En effet il n'hésite pas à aller et se fondre dans le marché noir pour obtenir ce qu'il veut, surtout si l'Ouroboros est en question. Il semble aussi avoir un penchant pour l'alcool ; le whisky en particulier. Impulsif, il déteste par-dessus tout qu'on se mette sur son chemin. Ses collègues ont rapidement appris à ne pas le contredire (ou se débrouiller pour qu'un plus au gradé que Hunter le fasse) pour ne pas subir la violence de l'homme. Beaucoup de défaut en somme, mais il les compense par une efficacité hors-pair.

Histoire :
Les seules personnes à connaître l'histoire d'Hunter sont les hauts-gradés encore présents depuis l'époque où il était entré dans l'armée. Pour les jeunes recrues, il est l'équivalent d'un exemple. Exemple qui fait peur car des rumeurs comme quoi il n'hésiterait pas à tuer ses propres co-équipiers pour arriver à ses fins rôdent dans les couloirs. Il en a eu écho, mais il ne les démentit pas. Il inspire donc crainte et fascination. Et il méprise les nouvelles recrues. Voire même tout le monde. Il accepte d'adresser quelques mots aux personnes de son grade et ses supérieurs, les autres se contentent de mouvements de poignets et divers grognements.

____

Hunter est arrivé dans l'armée dès qu'il a eu sa majorité. Il était jeune, plein d'espoir, persuadé qu'il allait changer le monde comme bien d'autres. Il était en d'autres mots, naïf. Il a été intégré à l'école des armées où il forma une escouade avec des camarades de promotion. Il lui reçu un nom de code " Hunter " et s'entraîna avec l'escouade 517. Ils étaient prêts à révolutionner Arcadia, éliminer toutes les menaces, éradiquer le marché noir...

Ce fût une erreur. Ils étaient jeunes. Impatients. Mais surtout pas assez préparés. Ils n'étaient que l'escouade n°517. Des numéros.

Leur première mission avait été d'infiltrer un gang ayant une influence moyenne sur le marché noir d'un des quartiers. Selon les rumeurs ayant été remontée par l'équipe de renseignements ; le gang serait en contact avec des membres de l'Ouroboros.

Une mission simple, à priori. Ils avaient juste à prouver leur valeur au chef du gang, et récolter les informations puis organiser l'extermination du gang. Mais pour cela il aurait fallu que tous les membres de l'escouade restent loyaux.

L'un d'entre eux les signala au chef du gang en échange d'influence sur une petite partie du marché...

Ce qu'il récolta fût une balle entre les deux yeux.

L'escouade d'Hunter fût traquée par le marché noir du quartier. L'armée ne les aida pas au sens propre du terme. Elle les bombarda. Il avait apparemment été jugé que le sacrifice de quelques jeunes diplômés de l'académie des armées n'était qu'une perte "nécessaire" comparé à l'extermination d'un gang. Mais des équipes avaient néanmoins été envoyées au sol pour vérifier l'existence de survivants (surtout ennemis pour les achever). Hunter avait été retrouvé parmi les décombres, la visière de son masque avait implosé sous la déflagration de l'explosion et avait mutilé son visage et des brûlures constellaient son corps, quelques flammes dévorant encore ses vêtements. Il avait tenté de fuir la déflagration et ne devait sa survie qu'à un bâtiment du marché noir. Dans un état critique, il fût transféré à l'un des hôpitaux de l'armée où nombreux furent les médecins à suggérer de l'euthanasier. Le commandant en charge de son escouade refusa, prétextant qu'il s'agissait d'une épreuve idéale pour le transformer en parfait soldat.

Avant cette mission, il était Seth " Hunter " Reywood.

Après sa très longue hospitalisation, Seth Reywood avait été prononcé officiellement mort. Hunter n'avait plus d'identité. Il suivit donc un entraînement intensif. Ils l'avaient entraîné dans l'espoir d'en faire un loup. Loyal à la meute, féroce envers ses ennemis. Ils en firent un chacal. Loyal à la meute, sauf quand les circonstances nécessitaient qu'il se retrouve seul contre tous pour sa survie. Il était devenu un agent hors-pair. On l'appelait pour traquer les cibles jugées trop dures à atteindre. Mais il ne lui était assigné aucun coéquipier après qu'il mentionne leur assassinat de sang froid " au nom du bien de la mission ".

Ainsi, ses plus fidèles amis étaient ses machines l'accompagnant en patrouille.

Il affectionne particulièrement la meute robot qui lui avait été assignée au fil du temps. Et s'il est plus souvent à l'extérieur à patrouiller à la recherche de membres de l'Ouroboros (apprenant petit à petit les arts du parkour pour mieux les suivre). Il lui arrive d'être dans le quartier général pour donner son expertise ou simplement pour servir de menace vis-à-vis d'une escouade un peu trop rebelle. Son but (et la mission qui lui a été confiée) était de détruire l'Ouroboros. Il voulait les voir morts plus que tout. Rien n'était plus satisfaisant pour Hunter que de leur retirer la vie.

Il n'avait plus de nom. Il était soit Hunter, le soldat hors-pair et perfectionniste, soit Jackal, le soldat sans aucune moralité et jouant avec le tranchant de la légalité dans le moindre ses actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dystopie || Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout & Rien ::  :: Créations de nos personnages-